La fille qui était prête à coucher avec Nadine de Rothschild pour devenir riche et célèbre

Parce que pour devenir populaire et pouvoir arrêter de travailler huit heures par jour (l’horreur) en étant enfin payée exclusivement à rédiger des billets extraordinaires et brillants depuis son domicile ou en direct des défilés de haute couture (l’orgasme), une blogueuse véritablement ambitieuse ne reculera devant rien, même pas une séance de sado-masochisme rémunérée avec Frédéric Lefevbre dans le rôle de l’esclave sexuel…

En général, quand tu écris sur un blog, c’est pour te regarder le nombril.
Ben oui.
Un blogueur ou une blogueuse, c’est basiquement très con, ça s’esbaudit béatement devant ses propres jeux de mots à deux balles (un peu comme un bébé de huit mois qu’est tout fasciné par son caca) et quand c’est vraiment très content, ça fait des  petites bulles de salive avec sa bouche.
Un blogueur ou une blogueuse, ça se trouve tellement bon et tellement trop bien que ça ressent le besoin instinctif de partager cette montagne de génie avec la terre entière, donc d’attirer un max’ de lecteurs.
Rajoute à ça l’envie d’être enfin payée à rien foutre (à part jouer avec un Iphone® pour tweeter des remarques consternantes en direct de la dernière vente privée Cerruti®) et tu auras plus ou moins cerné le seul et unique objectif de ce blog et de sa taulière (myself).

Mais.

Pour avoir du lectorat et commencer à envisager la rétribution sonnante et trébuchante, tu auras beau retourner le problème dans tous les sens et le prendre par tous les trous bouts, ben tu en arriveras toujours à la même conclusion:
Faut coucher.
Oui.
Et pas faire semblant, hein.
Non.
Faut y aller gaiement, mettre du cœur à l’ouvrage et oublier la signification de mots comme « fierté », « décence » ou « amour-propre ». Pour grappiller quelques places au classement Wikio et attirer les grandes marques de lessive, mon couillon, tu ne dois jamais lésiner sur la flatterie et surtout, ne jamais reculer face à la pire des compromissions. Par exemple, ne pas hésiter à afficher ça:

(Oui, après je peux prendre un aller simple pour Ouagadougou, vu que de toute façon j’aurai perdu le peu d’amis que j’avais)

Alors forcément, quand je lis ça: « Vous avez un blog mode, un blog beauté ou un blog d’humeurs ? Participez au grand concours blog et gagnez des sacs-à-main, des chaussures, des bijoux ainsi qu’une semaine de remise en forme ! »
Avoue que ça fait grave envie.
Même si en vrai, je me préoccupe des sacs à main et des godasses comme de ma première chemise. Parce que moi, ce que je vise, c’est évidemment la notoriété en cas de victoire. Le flot de gourdasses que ça va me rapporter sur ma homepage. Des vagues et des vagues de kikou-loleuses niveau CAP coiffure, ou au contraire un tsunami de Bac + 5 aux revenus confortables et au niveau socio-culturel plus qu’impressionnant mais dont les vies sont suffisamment plates ou les complexes névrotiques suffisamment envahissants pour qu’elles n’hésitent pas à se traîner régulièrement à genoux en suçant le petit orteil d’une blogueuse fashion et glamour, rien que pour sentir Sa gloire et Son rayonnement les effleurer avec bienveillance.
Mon seul et unique but, c’est de pouvoir coller ça sur ma page d’accueil:

(Oui, après je pourai aussi me prendre un aller simple pour l’Amazonie, vu que le seul connard qui ne m’aura pas lâchée à cause du badge Marie-Claire se fera inévitablement la malle après m’avoir craché au visage)

Bien sûr, il ne s’agit pas d’éveiller les soupçons et de me griller bêtement en dévoilant dès le départ que mon Pas Blog ne traite ni de sacs Lancel®, ni de chaussures à talons, ni de crèmes pour peaux grasses, ni de fellations réussies dans un hôtel de charme en Jordanie (« Petra est soooooo glamour en cette saison! »). S’agit pas non plus d’avouer que je n’ai même pas le moindre petit sticker dans ma barre latérale qui incite les acheteuses potentielles de mes annonceurs à refiler quelques centimes coupables aux Africains ou aux Haïtiens pour qu’ils puissent eux aussi s’acheter des strings Chantal Thomas® . Déjà que j’habite en Armorique et pas dans la capitale, là où il y a toutes les lumières qui brillent et les crottes de chien qui fument au soleil sur les trottoirs mythiques des grandes avenues…
Bah non. Il faut ruser. Contourner le problème. Se fondre dans le décor.
….
A’gade comment que je les ai trop bien bluffées, les filles de chez Cosmo!

Publicités
Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Étiquettes : , , | 22 Commentaires

Navigation des articles

22 réflexions sur “La fille qui était prête à coucher avec Nadine de Rothschild pour devenir riche et célèbre

  1. Ahahahahaa !! 😀 hihi, ouuuuuuuh ! (ouah, ça presque aussi mal aux abdos que ma séance d’hier soir)
    J’ose à peine imaginer la tête que feront les lectrices de cosmo qui vont débarquer ici. héhé…

    « coucou les fiiiiiiiiiiilles!!lol, ptdr !! »

  2. Tu peux m’envoyer l’adresse de l’hôtel de charme en Jordanie, s’il te plaît ?

  3. Chérie, on va être en compétition sur ce coup-là…

    Où l’on pense aux mêmes conneries, en même temps…

    • Oui, c’est décidément un problème, ces parents qui fautent à gauche à droite et qui ne nous disent rien, même que trente ans après on se découvre une soeur jumelle et un frère jémal à Pétaouchnok…

  4. Frida

    Je m’en vais voter pour toi… et si tu gagnes une paire de Louboutin, je te propose de partager avec moi, je veux bien le pied gauche… ça me changera des Docks.

  5. Merci de me faire rire chaque jour avec tes billets acerbes et méchamment drôles 🙂

    Et j’espère sincèrement que tu gagneras cette magnifique paire de chaussure. Quelle classe!

    • Si je les gagne, je ferai un méga-concours sur ce blog pour les refourguer à une grande gagnante.
      Et merci à toi pour le compliment.

  6. Frida

    Note, ça fait trois fois que je vais sur cosmo pour t’offrir ma voix, et je ne trouve point ton blog ma chère Fabienne… adieu veau, vache et Louboutin… moi qui commençait déjà à m’entraîner à marcher avec le talon gauche joliment cambré, je suis fort désapointée.

    • Putain Frida, avec une verve pareille, tu nous rouvres un blougue à la con demain, t’entends?
      Quant à Fabienne, elle peut pas te répondre, là, tout de suite, elle est sur un shooting pour une pub Taillefine.

      • Frida

        C’est pas que je n’en ai pas envie, surtout quand je vous lis et que je me marre en vous lisant…
        Ce n’est pas que je n’aurais pas quelques idioties à narrer, tiens rien que l’autre jour, en allant à Valence, j’ai vu un bras sur l’autoroute (et nan, j’avais rien bu) et quand je suis rentrée chez moi j’ai filé sur Google taper « bras, autoroute, Valence » et évidemment je n’ai rien trouvé… tu imagines comme je suis dubitative depuis, et comme je me ridiculise quand je raconte ça aux gens que je croise, alors que sur un blog, finalement, limite les gens trouveraient ça normal.
        Juste, je ne sais plus comment faire pour bloguer. Je n’ai plus l’étincelle. J’ai l’envie mais j’ai l’impression d’avoir égaré le mode d’emploi.
        Priez pour moi. Amen.

  7. Frida, c’est la Chose que tu appelles Fabienne? C’est qui Fabienne?
    Putain c’est trop le bordel dans ces commentaires…

    • Frida

      Qué, c’est qui Fabienne ? Fabienne c’est la blogueuse hyper modasse qui va m’aider à gagner mon Louboutin pour mon pied gauche !! Eh, oh, je sais encore lire quand même… toi tu voudrais me piquer mon escarpin à semelle rouge que ça ne m’étonnerait point !! Bordel, il est POUR MOI le prince charmant, et quand on va faire les essais c’est mon pied gauche à moi qui va rentrer dans l’escarpin… toi je te laisse la pomme si tu veux.

  8. Où il est le bouton de vote pour que la corse nous fasse la grâce d’un nouveau blog? Faut supprimer qui?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :