La fille qui allait bientôt commettre l’irréparable pour la bonne cause

Parce qu’une blogueuse-modeuse-fashion ne peut décemment pas faire l’impasse sur les tendances mondiales en matière de hype et de glossy, quitte à vendre son corps à des bouchers-charcutiers moldavo-ukrainiens de l’underground branchouille s’il le faut…


Toutes les stars s’y sont mises, les actrices les plus en vue comme les phasmes du podium internachionôl, de Drew Barrymore à je ne sais pas comment elle s’appelle, vite vite une idée?

Bien évidemment, une blogueuse putassière qui ambitionne de franchir un jour le cap des dix mille loleuses attardées ne peut s’abstenir de commenter ce genre d’actualité (sous peine de voir ses dindons femelles se rabattre rageusement sur les blogs concurrents afin d’y trouver de la vraie fringue qui froufroute, du vrai blush qui brille et de vraies chaussures qui donnent envie d’aller tapiner au Bois en toute convivialité).

Donc, ma courge, laisse-moi te le dire en un mot comme en cent:

Puisque tout ce que la planète compte comme cocaïnomanes anorexiques a décidé d’adopter la même humeur capillaire, eh ben moi aussi, c’est décidé, demain je me mets un furet mort sur la tête.

Publicités
Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , | 64 Commentaires

Navigation des articles

64 réflexions sur “La fille qui allait bientôt commettre l’irréparable pour la bonne cause

  1. J’adore! C’est très… Village des Damnés ambiance accident nucléaire. C’est très trash-lolita-post-apocaliptique! Cependant, c’est pas avec nos touffes frisées que ça va marcher. Je te conseille plus les tons chocolat effet glossy-glossy, ça rehaussera ton teint de coyote cuit au soleil.

    J’dis ça, j’dis rien, ma pute.

    • Parle pour toi, darling, j’ai cru comprendre que ta crinière avait encore poussé et qu’elle se confondait presque désormais avec tes poils de fesses? Tu peux donc à loisir y glisser un gros furet mort et jouer à Drew Barrymore en partant en désintox’ tous les deux mois.
      Lucky girl.

      • Ok je viens de voir la basse attaque. Sache qu’une crinière de cette taille et de cette qualité te fera très envie durant tes longues soirées d’hiver, quand tu seras chauve. Car oui, une blogueuse influente ne va pas tarder à te traîner en justice et tu vendras tes cheveux et tes dents pour payer ses dommages et intérêts et ce jour-là, La Chose, je danserai.

        • On dansera ensemble sur « Ah qu’elles sont jolies les filles de mon pays » en se tapant le cul par terre, oui oui.
          Chérie, ça n’arrivera JAMAIS.

  2. B0dysnatchers

    Oulah, la gueule de Drew Barrymore….La coiffure qu’il fallait pas.

    • Mais avec Drew Barrymore, c’est toujours le quelque chose « qu’il fallait pas » (le shoot de trop, le nanar de trop, la partouze de trop…).
      Un peu excessive, la demoiselle, j’espère que son furet mort lui apportera un peu de sérénité (zoologie transcendantale)

  3. Par chez toi, je te conseille plutôt une hermine morte. Cela rend à peu près pareil, et puis ça te rabibochera avec Mâm’ Nedelec.

    • Tiens, en parlant d’hermine morte, BOdysnatchers m’a envoyée rendre visite à notre copine qu’Ebel…
      Je te recommande une petite balade là-bas (et pourquoi pas tenter un nouveau commentaire? Les dieux te souriront peut-être une nouvelle fois…)

  4. J’ai failli confondre avec la coupe de Cruella (non, promis, je ne regarde plus les walt diney depuis longtemps (enfin, longtemps à mon échelle), mais la version Glenn Close m’avait particulièrement éclatée), bref..j’ai cru..Et puis en fait non…Cruella est vach’ment plus classe !

  5. Frida, purvoyeuse de cadavre en tout genre

    Ah ben alors là, moi je dis que c’est ton jour de chance. Pas plus tard que ce matin sur le bord de ma route y’avait non pas un furet mort, qui soyons honnêtes pour une fois est d’une taille bassement ridicule, mais un blaireau mort… ah ah !! Tant qu’à faire ta modasse, au moins fais moi plaisir, innove. C’est quand tu veux que je te l’envoie, très chère. Nan, ne me remercie pas, je suis comme ça, moi, généreuse au garnd coeur.

    • Le blaireau mort n’avait-il pas été malencontreusement écrasé par une Clio cabossée?
      Si oui, pas la peine de l’envoyer, il est remisé dans le sous-sol depuis environ deux ans, c’est notre façon à nous de faire acte de pénitence et de contrition.

  6. Quel idée stupide ma pauvre fille…Pire que les blogs de mode futiles, il y a les ceux qui perdent du temps à créer des blogs pseudo alternatifs. J’aime beaucoup le fait que tu me prête des propos et une personnalité qui ne sont absolument pas miens. Tu crées toi-même le préjugé, quelle vision réductrice et mysogine. Nous aimons la mode, nous sommes donc futiles, et bien bravo pour cette belle reflexion digne des grandes heures d’un 19ème reducteur.

    • Hiiiiiiiiiii! Une blogueuse influente sur ce blog anonyme! Quel honneur!
      Personnellement je n’y connais pas grand-chose en mode, je l’avoue humblement, par contre les melons sur-dimensionnés, pas la peine d’avoir fait Sciences-Po pour les identifier (il faudrait que je pense à tapisser ces pages de photos de moi, tiens, ça tordrait sans aucun doute le cou à bon nombre de préjugés très « 19e »)
      Et ce n’est pas le fait d’aimer la mode qui me semble futile (après tout bon nombre de mecs aiment le foot, ce qui ne fait pas d’eux un troupeau de connards avinés et préhistoriques pour autant), c’est plutôt cette propension à en faire le centre de ses discussions, de ses préoccupations et de ses démonstrations quotidiennes qui me fait hurler de rire.
      Mais cette opinion n’engage que moi et mon blog pseudo-alternatif, bien évidemment. Heureusement pour l’industrie de la sape, d’ailleurs (et pour celle de la modeuse fashion)!
      Ah oui, et dans le mot « misogyne » qui me définit en effet si bien (étant moi-même une fille déguisée en mec déguisé en fille qui n’aime pas les filles qui aiment les mecs, tu suis?), le « i » vient avant le « y » (je dis ça, je dis rien, c’est juste pour améliorer la crédibilité de ton propos…)

    • Frida, Grecque aussi, parfois

      Tssss, tssss, tssss, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais quand même si je ne m’abuse, c’est bien toi la fille qui a soulevé le couvercle de la jarre alors qu’on avait dit que nan, ce n’était pas une chose à faire ?!. Et c’est donc bien à cause de toi que nous sommes, nous, humbles quidams vieux, malades, miséreux, vicieux, fous et j’en passe, condamnés à vivre vêtus de vêtements indignes de figurer sur une photo bloguesque… Alors viens pas te plaindre, bordel, et au lieu d’écrire des inepties, pars plutôt à la recherche du couvercle de la jarre, ça t’occupera utilement.

      • Frida, je rêve ou tu essaies bravement de parler culture avec nos amies?
        Alors là, je me prosterne à tes pieds et je m’en vais t’élever une statue, sainte femme.
        (Gaffe tout de même à ce que certaines n’aillent pas penser que la « jarre » en question est un carton contenant une paire de pompes hors de prix…la mythologie grecque, c’est finalement très surfait, il parait…)

  7. laurent

    Le clash dans les commentaires c’est le début de la gloire.
    Pour relancer le débat (parce que oui, il y a débat) est ce que ça peut fonctionner avec des écureuils morts ?

  8. Parce que tu penses vraiment que j’avais l’intention de passer plus de 3 secondes à laisser un commentaire sur ce blog infâme ? Pardon pour les fautes, j’avais bien envie de laisser un petit quelque chose en pâture aux vautours. Sur ce, je retourne à mes préocupations modesques décérebrées, parait que Nicole Richie a sorti des fringues, pas possiiiiiiiiible !
    Allez, merci encore pour le cliché !

    • Jean-Kevin (troll)

      En même temps, moi je dis qu’il faut éviter de trop prendre les gens pour des cons, donc:
      – Assumer son mauvais français, on en sort grandie
      – Eviter de prétexter des visites « culturelles » pour publier des billets racoleurs dans lesquels on étale sa tronche en 24 X 48, vu que de toute façon toutes les lectrices se contrefoutent bien du musée en question
      – Assumer le fait qu’en effet, on est un cliché ambulant (voire le revendiquer)
      Voilà, voilà.

  9. Je t’avais prévenue, soeurette, qu’utiliser des mots un peu compliqués comme « phasme », « putassière » ou « courge » allait finir par irriter. C’est bien fait pour toi.

    Moi je t’aime d’amour, Miss Penderie. A tel point d’ailleurs que je n’ai pas osé salir de mon commentaire ce magnifique article où tu poses, tel un chef-d’oeuvre de l’art moderne, au milieu des vieux tableaux d’un délicieux classicisme poussiéreux (pour ce qu’on en voit), merveilleusement craquelés par ce Temps fourbe qui nous craquelle tous si vite, hélas.
    Alors n’écoute pas les railleries jalouses de la Chose, petite libellule emportée par le vent d’automne, tu illumines de ta beauté convergente tout ce qui se trouve vaguement derrière toi.
    Quand je t’admire de tous mes yeux saillants de leur orbite, tu me fais absolument penser au 19ème. (Arrondissement.)

    Epouse-moi !

    • Tu es un grand Poète de notre temps, Fouettard…

    • Tu as raison, moi qui ambitionnais d’attirer ici deux ou trois entomologistes passionnés et peut-être aussi un ou deux cultivateurs de cucurbitacées…
      Bien fait pour ma gueule, oui.
      (et sinon, qu’est-ce que tu brosses bien…)

    • Marie-Noëlle

      « Epouse-moi » ?!!! Je demande le divorce…
      (pardon La Chose, je sais bien que ce n’est pas un endroit pour une scène de ménage, mais je ne pouvais pas ne pas répondre….)

      • Mais je t’en prie, Marie-Noëlle, je t’en prie. Tu es ici chez toi, et si tu dois ramener le goret à sa bauge par la pointe des oreilles, je t’en prie: fais donc, je me régale.
        (Jean Bal’, c’est pour te faire payer ton « bien fait pour toi » d’hier au moment du lâcher de dindes sur mon blog)

  10. Tu devrais t’inspirer de cette lectrice en colère et proposer une traduction en anglais pour les amis d’outre-Manche et d’outre-Atlantique.
    Ça c’est hype à souhait.

  11. Madame contraire

    Ce qu’il y a de très intéressant avec cette blogueuse influente, c’est qu’elle ne rentre pas DU TOUT dans les clichés qu’elle prétend combattre. Mais alors pas du tout.

  12. Oh ben dis donc, ça tombe trop bien : je réfléchissais aujourd’hui même à me faire teindre les cheveux (et cacher mes nombreux cheveux blancs, mais ça reste entre nous). L’idée me plait, reste à trouver l’animal mort… Le chinchilla, ça le ferait?

    (Chouette, de l’action ici… Pandora, c’est pas la mère de « Ma sorcière bien aimée »?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :