La fille qui aurait voulu du muscle huilé et du string en cuir pour Noël

De :    Loutre <loutre@foutagedegueule.com>
Objet :     Re: cadeaux de Noël
Date: 16 décembre 2010
À :     La Chose<lachose@completementconne.org>

Lucette,
J’ai bien reçu ton mail de ce matin. J’étais en réunion avec un préfet et un délégué du Ministère, donc j’aurais bien aimé que tu te dispenses de joindre une photo de tes fesses à ton message, surtout que tu n’es pas douée pour utiliser ton Iphone à la con quand tu as la tête en bas et les bras dans le dos.
Je n’ai pas saisi toutes les subtilités de ton discours, entre deux « grosse merde » et trois « Père Noël pédophile » (ha ha ha, ta maturité ne cessera jamais de m’émerveiller). Mais si je résume, en gros, tu me demandes de me carrer mon flacon de parfum quelque part, parce que tu n’as pas envie de parfum pour Noël. Subséquemment, tu me conseilles de trouver une nouvelle idée. Tu me suggères ensuite ce qui ressemble fort à un porno des années 70, si j’en juge par le titre, et qui apparemment est quasi-introuvable en DVD sauf sur certains sites spécialisés (on se demande bien lesquels).
Ne te méprends pas, mon amour, je ne suis pas en colère. Loin de moi l’idée de me montrer désagréable ou de manifester une quelconque humeur belliqueuse. Nonobstant cette maîtrise de soi dont je fais preuve depuis la Préhistoire à ton égard, je ne peux que te conseiller (à regret, crois-moi) d’aller te faire tondre le pubis à l’épluche-légumes émoussé par une Moldave édentée dans les bas-fonds de Tiraspol, attendu que les poules auront des dents le jour où j’accepterai de t’offrir un film de cul italo-roumain le 25 décembre.
Bien à toi.

 

De :    La Chose <lachose@totalementconsternée.com>
Objet :     Re: cadeaux de Noël
Date: 16 décembre 2010
À :     Loutre <loutre@plusconquemoitumeurs.fr>

Loutre,
Mon petit cœur, mon fondant au chocolat, mon nuage de lait dans le café, il y a grosse méprise et plantage faramineux, prête-moi tes esgourdes que je t’explique:
Jamais il ne me serait venu à l’esprit (comment as-tu pu seulement l’imaginer, mon cœur saigne à cette seule pensée) de te solliciter crânement afin que tu cèdes à un caprice pervers et que tu me fournisses un affreux long-métrage dégradant rempli de couples velus en train de pratiquer le coït dans toutes les pièces d’une maison Bouygues, quelque part au fin fond du Val de Marne.
Non, mon amour, tu m’as tout simplement mal comprise: en te demandant de m’offrir le DVD de Dar l’Invincible (et non pas « Dard », ce qui a pu t’amener à penser à une production Marc Dorcel tournée en deux jours dans la cave d’un détaillant en vins de pays), je ne faisais qu’exprimer un désir pur et totalement empreint de l’innocence de l’enfance.
Car vois-tu, ma crêpe au caramel au beurre salé, Dar l’Invincible est pour moi l’équivalent de la fameuse madeleine de Proust. Outre son casting de rêve (souviens-toi de Marc Singer, le bellâtre décérébré qui sauve le monde  des griffes des lézards recouverts de latex à bas prix dans la série V), ce film, tourné avec les pieds quelque part dans la banlieue de Tijuana et doublé par des cheminots de la SNCF bègues, possède quelques-uns des pires dialogues de l’histoire du cinéma. Bien entendu, il n’arrive pas à la cheville du mythique Hitman le Cobra ou du légendaire Spider, l’horrible invasion. Néanmoins, il se défend brillamment dans la catégorie des films de merde, catégorie pour laquelle tu connais mon affection particulière. Et il se trouve qu’au cours de mon enfance dissolue, je l’ai visionné une bonne dizaine de fois. Je me souviens encore avec nostalgie du cri que le héros utilise pour appeler son aigle apprivoisé (« Géééééraaaaard ! », ou quelque chose d’approchant), je n’ai pas oublié le string en cuir qu’il porte sous sa peau de bête made in Taïwan, ni la horde de brutes sanguinaires armées de sabres en plastiques qui déciment le village en gloussant comme des dindes ayant abusé du gros rouge qui tache.
Afin de dissiper tout malentendu résiduel, mon roudoudou, je t’envoie une petite vidéo en pièce jointe.
Je t’aime et te câline servilement, et si tu m’appelles encore « Lucette », je te pète ta gueule, je t’écorche, je me fais des bas résille avec tes tendons et une écharpe avec ton côlon transverse.

 

De :    Loutre <loutre@mêmepaspeur.com>
Objet :     Re: cadeaux de Noël
Date: 16 décembre 2010
À :     La Chose<lachose@essayepourvoir.fr>

Lucette,
Il neigera en enfer le jour où je débourserai vingt euros pour un navet joué par un mec qui porte un nom de machine à coudre et dont la potiche qui tient lieu d’héroïne s’appelle Babybel.
C’est donc avec regret que je t’annonce que tu peux te toucher.
Pour ce qui est de ta proposition de cassage de gueule, c’est quand tu veux. Connaissant le courage sans faille qui te caractérise, je sais que je peux compter sur un duel loyal respectant le code de l’honneur et l’éthique du samouraï.
A ce soir, donc, je vais quand à moi filer chez Séphora afin de me procurer le flacon de parfum que je t’offrirai à Noël.
Bien à toi.

 

De :    La Chose <lachose@Suicidemodedemploi.org>
Objet :     Soirée de Noël
Date: 16 décembre 2010
À :     Jérôme <geekettrèscon@nolife.com>

Salut Gégé,
Comment tu vas?
Je me demandais, comme ça, si tu avais des plans pour le 24 décembre? De mon côté, à l’origine je devais aller chez mes beaux-parents avec Loutre, mais j’ai un empêchement de dernière minute, je vais sans doute rester dans les parages. Du coup, je me suis dit qu’on pourrait renouveler la soirée de réveillon de l’année dernière et se retrouver chez toi avec plein de connards incultes qui pensent en visual basic et se nourrissent de pizza avariée. On se commanderait de la merde à ingurgiter dans le canapé, on se louerait Vivre pour survivre et Commando massacre et ensuite on ferait un tournoi de Counter Strike en bavant sur nos claviers.
Alors, partant?

Publicités
Catégories : Films, livres et chansons pourries qu'on télécharge illégalement | Étiquettes : , , , , , , , , , | 27 Commentaires

Navigation des articles

27 réflexions sur “La fille qui aurait voulu du muscle huilé et du string en cuir pour Noël

  1. Et alors t’as fait quoi pour le 24 avec un pareil programme cela devait être la fête!

  2. En vrai?
    Chapon. Saumon. Sapin. Parfum. Machine à pain. Belle-mère.
    L’iPad a racheté un peu la machine à pain. Le blue ray de « Zombieland » a heureusement concurrencé » Flowers by Kenzo ». Et le coffret « God of war » m’a aidée à avaler les huîtres.

    • Heureusement pour l’iPad, tu pourra blogguer , euh travailler depuis ton lit, Zombieland est un incontournable, du moins en VO. Et GOW rien de tel que pour tuer le productivité.
      Sinon, tu vas réussir à travailler avec tout ça ?

      • L’iPad est justement mon meilleur ami quand je travaille. Les longues heures de train ou d’avion et les réunions sont mises à profit pour regarder des documentaires animaliers comme Piranhas ou Jaws.

  3. Pingback: Tweets that mention La fille qui aurait voulu du muscle huilé et du string en cuir pour Noël | Le Pas Blog (de fille) -- Topsy.com

  4. La girafe

    Tiens tiens, un blog que je vais m’empresser de suivre…

  5. Et là j’ai comme l’impression d’être née trop tard…J’aurais adoré ça étant gamine je pense.
    Quant à l’accoutrement de ce cher « Dar »…Le héros de mes 6 ans c’était Burt Lancaster dans « le Corsaire rouge » (1952)..je ne me moquerai pas.

  6. vincentlefleuriste

    Je n’ai pas dû saisir l’intégralité du sens de l’extrait sus-affiché…
    Aussi merci de répondre à mes quelques interrogations:

  7. vincentlefleuriste

    Pourquoi s’émeut-il davantage pour le sort de son furet que pour celui de l’enfant qui finissent tous deux dans les flammes?
    Pourquoi ont-ils tant peur des « djeuns »?
    Et surtout, sont-ce ces mêmes « djeuns » qui effraient le gouvernement avec leurs apéros géants et leurs rave party?

    • L’enfant est sauvé par Gérard, l’aigle magique. La scène est coupée dans ce montage pourri.
      Les Djeuns se réunissent dans les arrière-boutiques de fleuristes pour boire du rhum-ananas et découper des vierges non consentantes. Pour cette raison, ils font peur aux malheureux villageois de Tegucigalpa, aux manchois rétrogrades et aux militants UMP.

  8. Charles-Marie

    Ca vous caractérise bien.

    Ceci dit, nous vieillissons, Marc Dorcel c’est has-been (ou trop beauf) la référence actuelle quand il s’agit de fourrer les dindes et tirer les rois c’est Sasha Grey, maintenant (cf le blog du félin).

    Un jour, il faudra que je vois Hitman le cobra. Ceci dit, j’ai déjà tellement vu d »extraits de référence, que je me demande si c’est vraiment indispensable.

    Je m’étonne qu’avec tes goûts sûrs, tu n’ai pas un petit Walking Dead sous le sapin. A moins que tu ne les ait déjà tous?

    Bises!

    PS : Ah, et bravo pour l’image d’ouverture, très très réussie.

    • Oui, tu as remarqué? Depuis que j’arrête de télécharger illégalement des logiciels payants comme Photoshop et que je me concentre sur les freewares comme GIMP, ma vie a changé.
      Pour ce qui est de Walking dead, mon P2P fonctionne jour et nuit en ce moment et frise la surchauffe.

  9. L’an prochain, essaie de te faire offrir Les Barbarians, le titre prête moins à confusion.

  10. Le Velu

    Je débute pour l’instant j’ai vu Vivre pour Survivre/White fire (toujours rien compris à l’histoire), Birdemic (plus jamais)(ou alors le 2) et Piège Mortel à Hawaï.

    Ce week-end je me fais Flic ou Ninja.

    Bisou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.