La fille qui faisait des cadeaux de Saint Valentin dignes d’un roman de Marc Lévy, dis donc

Parce qu’une blogueuse populaire et glamour se doit de te faire savoir qu’elle met régulièrement sa notoriété au service de grandes et nobles causes, comme la protection des bébés phoques ou celle des parlementaires touchés par la maladie d’Alzheimer.

Cette année, pour la première fois, j’ai envisagé l’idée de faire un cadeau à Loutre pour la saint-Valentin.
D’habitude, c’est vrai qu’on n’y pense même pas et qu’on a tendance à se moquer un peu des gens qui achètent des Mon Chéri et des flacons de parfum en promotion chez Séphora sous prétexte qu’on est bientôt le 14 février. Nous, ça  nous fait doucement rigoler, mais c’est parce qu’on est pas très charitables et qu’on a reçu une mauvaise éducation (je t’ai parlé de la photo de Loutre pendant sa Communion Solennelle, avec l’aube blanche, le cierge géant et la coupe de cheveux à la Sauvés par le gong?)
Anybref, cette année j’ai quand même pensé que je pourrais trouver quelque chose d’original mais tout de même un peu romantique pour mon tout premier cadeau de Saint-Valentin, comme un coussin péteur en forme de coiffe bretonne.

Je trouvais cette idée tellement bonne que j’avais presque décidé de passer à l’acte, quand Josette, la copine de Loutre, m’a téléphoné pour me demander si on était toujours d’accord pour devenir « famille d’accueil » pour les petits animaux de son association. Josette, c’est un peu l’Abbé Pierre des animaux, mais sans la barbe, elle s’occupe de tout un tas de bestioles malheureuses et donc elle a besoin de bénévoles pour les accueillir, le temps qu’une personne très seule, sans amis et suicidaire émette le souhait d’adopter un chien plutôt que de se jeter dans la Rance.
Sous ses dehors un peu tranchants, Loutre aime bien les animaux, et donc on avait dit « banco » pour le coup de la famille d’accueil (moi j’avais demandé combien c’était payé, mais c’est parce que j’avais pas regardé bénévole dans le dictionnaire, et aussi parce que j’ai beaucoup aimé Sans famille et que dans Sans famille, ils n’arrêtent pas d’acheter et de revendre des gamins et personne n’est bénévole et à la fin Rémi devient milliardaire).

Donc Josette, elle m’a demandé si je voulais bien prendre un petit chat en famille d’accueil, et moi j’ai dit d’accord et je me suis dit que ce serait un cadeau de Saint-Valentin trop mortel pour Loutre, qui aime bien les animaux (sous ses dehors un peu tranchants), notamment les chats, et qui doit se contenter d’Eva Braun. Eva Braun est notre chatte titulaire, mais elle est tout le temps en train d’envahir la Pologne et de faire blitzkrieg. Si Eva Braun était un objet, ce serait un rouleau de fil de fer barbelé. Alors comme Josette m’a promis que le petit chat était vraiment très, très gentil et affectueux, j’étais vraiment jouasse.
Hier, Josette m’a donc amené l’animal, et j’ai eu l’impression de rejouer la scène dans Gremlins, quand Billy ouvre la boîte mystérieuse et qu’on flippe un peu à l’idée de ce qui va en sortir.
Au fond d’un panier, y’avait bien quelque chose, mais j’avais du mal à voir ce que c’était. Et puis ça sentait pas très bon, non plus.

– Dites voir, Josette, vous êtes bien certaine que c’est un chat, que vous avez dans ce panier?
– Ben oui, vous pensiez à quoi?
– Je sais pas trop…à vue de nez, comme ça, j’aurais spontanément pensé à un rat.
– hi hi hi! Vous êtes caustique, la Chose! C’est une fi-fille, vous allez pouvoir l’appeler comme vous voudrez avec Loutre!
– Bonheur. Dites, elle poque, quand même…
– Ah ben oui mais c’est parce qu’elle survivait au milieu de la déchetterie, la pauvre petite chose! Elle se nourrissait de mouettes décédées, vous imaginez? Alors forcément, le temps que le transit revienne à la normale, ça va sentir un peu, surtout à cause de son hoquet.

On a sorti la fi-fille de son panier, et comment te dire? Ca ressemblait à un raton laveur qui aurait chopé la myxomatose. C’était couvert de poils pas très propres, avec des gros yeux qui fixaient droit devant eux, et ça sentait pas la rose. Et puis ça avait effectivement le hoquet, et à chaque soubresaut, ça refoulait grave, comme si on était dans les égouts de Loc-Maria Plouzané un soir d’inondations.

– Tenez, la Chose, prenez-la dans vos bras, la pauvre petite fi-fille, vous allez voir à quel point elle est affectueuse!
– C’est-à-dire que je n’ai pas fait mon rappel de tétanos et de fièvre typhoïde cette année, Josette…non mais vraiment, je vous crois sur parole, hein…
– Tssss tsss! Pas de chichis, la Chose, je sais bien, moi que sous vos dehors un peu tranchants, vous aimez les animaux!

Quand  j’ai pris la créature dans mes bras, elle m’a regardée avec ses gros yeux jaunes et son haleine de cimetière, et puis elle a fait un drôle de bruit, ça faisait « AAAHHH – HEUUUU » sur un ton tellement grave qu’on aurait dit Kurt Moll en plein solo de basse dans La flûte enchantée.

– Quelle ravissante voix de soprano, j’ai dit.
– Ah oui, a dit Josette, j’allais oublier de vous dire qu’elle a ses chaleurs. Il faudra la faire stériliser rapidement si vous ne voulez pas vous retrouver avec dix chatons, hi hi hi!
– hi hi hi.
– AAAAH-HEEUUUU!
– Bon, je vous laisse, j’ai un yorkshire unijambiste et borgne à récupérer à Merlevenez, pauvre petit père! Vous  me donnerez des nouvelles, hein!
– C’est ça…
– AAAAHHH- HEUUUUU!

Je l’ai baptisée Zoul, comme le machin baveux qui habite le frigo de Sigourney Weaver dans Ghostbusters.
Elle a passé l’après-midi dans mes bras et c’est vrai qu’elle est très affectueuse: entre deux rots, elle se frottait contre ma joue et puis elle me lâchait un tendre « AAAHH-HEEEUUU » au creux de l’oreille, et ensuite elle se grattait les puces.
Loutre ne m’adresse plus la parole depuis hier, et je crois que c’est un peu à cause des cacas mous que Zoul a semés dans la maison (je pense qu’il n’y avait pas de caisse ni de litière dans sa déchetterie), et aussi à cause de la nuit blanche qu’on a passée à écouter les « HAAAA-HEEEUUU » qu’elle a braillés à tous les chats du quartier. Ou bien c’est seulement à cause des puces qui ont un tout petit peu envahi le lit.
Je suis pas trop inquiète pour leur future relation d’amitié sincère, parce que sous ses dehors tranchants, Loutre aime bien les animaux.

Du coup, je suis persuadée que d’ici deux ou trois jours, je pourrai quitter la remise à bois du fond du jardin et arrêter de manger du Purina au saumon.
Le Purina au saumon, ça fait le poil doux, mais c’est quand même un peu fort, au niveau du goût.

Publicités
| Étiquettes : , , , , | 19 Commentaires

Navigation des articles

19 réflexions sur “La fille qui faisait des cadeaux de Saint Valentin dignes d’un roman de Marc Lévy, dis donc

  1. Ben tiens… Avec Monlolo, nous non plus on fête pas la St Valentin. Ou plutôt, on l’a fête une fois, la première de notre vie commune. On s’est acheté un chat de race qui coute un bras, en se disant que c’était un chat cadeau à crédit qu’on allait amortir sur toutes les années de notre vie commune… C’est romantique, hein ?
    Comment ça c’est glauque ???
    Bon, pis le chat de race, c’est pas parce qu’on est snob, c’est parce qu’on aime les animaux et qu’on voulait pas infliger la torture de vivre en appart à un sympathique chat de gouttière couillu.
    Cela dit, 2700 francs le chat de 2.5 kg, ça fait cher du kilo de viande…
    Par contre, un investissement de 2700 francs sur 20 ans, ça fait 135 francs par ans comme cadeau de St Valentin.
    Et non, je ne suis pas capitaliste !!!!!!!!

    • Bah, comme retour sur investissement, y’a éventuellement les chatons qu’on revend très cher. Ou alors les labos pharmaceutiques.

  2. Finalement, je crois que je vais en rester aux « Mon Chéri ». A vouloir trop bien faire…

  3. « Oh, mais quelle ravissante voix de soprano vous avez là… » Hu hu hu ! Je t’aime, sous-créature.

  4. J’ai le malheur de faire ca aussi… la garde de povpetitschats et j’ai vu défiler chez moi tout le cirque Zavatta de la race féline.
    Celui d’en ce moment est tellement collant qu’il me saute sur les genoux même quand je suis debout.

    courage

  5. Non bien, et en fait loutre c’est le maitre des clés?

  6. j’ai déjà fait ce coup là à doudou… avec un chat… pis un chien… pis ils sont toujours avec nous…. pis doudou sous ses dehors « j’aime pô » il aime quand même… mais je crois que si je lui refais le coup, on divorce! 😉
    Je vais m’abstenir pour la st glinglin… euh valentin pardon!
    en tout cas merci pour ce fou rire!!

  7. Un passant

    T’es sûre que c’est un chat qu’on t’a refilé, et pas un Gremlins égaré dans la lande bretonne ? Enfin, si tu lui donnes à manger après minuit, tu verras bien. 😀

    • Je viens de tester. Je confirme.
      Est-ce que je tente le coup de la flotte, après? J’ai une très grosse envie de faire la « une » de Paris-Match.

      • Un passant

        Oui mais vu qu’apparemment tu refais ton intérieur, fais gaffe quand même qu’il te foute pas tout en l’air. Ce serait dommage que le pinceau de monsieur Loïc n’ait servi à rien.

        • Je crois d’ailleurs qu’il est parti le tremper chez la veuve Leguéridec.
          Son pinceau, je veux dire.
          (oui, pas son intérieur, évidemment)
          (il faut suivre, d’accord?)

  8. laplumequivole

    La déchetterie ma pôv dame c’est d’un commun ! Nous on avait un clebs très snob qui se roulait d’abord dans le lisier de poule de chez Duff et puis ensuite sur le divan du salon. Ça c’est classe !

    • Tiens, ça me fait penser qu’il faudrait quand même que je me décide à jeter la grive morte qui traine sous le lit depuis la semaine dernière. Eva Braun, elle aime bien ramener des choses plus très vivantes mais après elle les laisse trainer et ça fait toute une histoire.
      (c’est rapport au lisier de poule, ça m’a rafraîchi la mémoire)

  9. Spadie Kitchenqueen

    Tu veux dire que ni Loutre ni toi ne savez branler une chatte en chaleur (hu hu hu) pour qu’elle arrête de miauler? C’est un truc fort pratique quand on veut pioncer tranquille.

    • Dracula

      Au sommet de cette merveilleuse charlotte au fraise de rigolade, un fruit frais – ce commentaire.

      Moi, président, je lutterais contre les dealers de chats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :